Global Personals: le succès des sites de rencontres marque-blanche

C’est en 2003 que l’idée a commencer à germer dans la tête de Ross Willliams. Alors que des sites comme Match.com venaient à peine d’ouvrir leurs portes, il s’est alors dit « Tous ces sites ont une base de données, un programme et un service client. La seule chose qui les différencie, c’est leurs noms. » Alors, au lieu de rentrer en compétition avec eux, il a décidé de se lancer dans les sites de rencontre marque blanche, autrement dit se placer au bout de la chaîne en fournissant le contenu aux différents sites du marché.  Sa compagnie, Global Personals, possède également son propre site Singles365.com et gère le contenu des services de rencontres en ligne de Men’s Health, FHM et Cosmopolitain.

C’est en 2003 que l’idée a commencer à germer dans la tête de Ross Willliams. Alors que des sites comme Match.com venaient à peine d’ouvrir leurs portes, il s’est alors dit « Tous ces sites ont une base de données, un programme et un service client. La seule chose qui les différencie, c’est leurs noms. » Alors, au lieu de rentrer en compétition avec eux, il a décidé de se lancer dans les sites de rencontre marque blanche, autrement dit se placer au bout de la chaîne en fournissant le contenu aux différents sites du marché.  Sa compagnie, Global Personals, possède également son propre site Singles365.com et gère le contenu des services de rencontres en ligne de Men’s Health, FHM et Cosmopolitain.

« Travailler en marque blanche nous permet de cibler des niches selon des critères démographiques, toutefois comme toute entreprise, nous faisons aussi du marché de masse. A l’heure actuelle, Global Personals couvre près d’un tiers du marché britannique des rencontres ». On pourrait penser que ce genre de pratique a ses limites mais il n’en n’est rien, si l’on considère le fait que les même utilisateurs fréquentent souvent plusieurs sites alimentés par Global Personals. Le ciblage par marque permet aux individus de rencontrer des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt et on estime que 75% à 80% des utilisateurs font au moins une rencontre. De plus, la moitié des membres souscrivant des abonnement payants sont des femmes.

« La raison majeure pour laquelle certains ne rencontrent pas de succès sur ces sites est qu’ils ne font pas les efforts nécessaires » reprend Williams.
« Mon challenge, c’est de m’assurer que le service que nous fournissons est bien en adéquation avec les attentes des utilisateurs. La plainte la plus recensée est la non ressemblance des membres en réel et sur leur photo de profil, c’est pourquoi nous avons mis en place un système qui leur permet de se photographier à l’aide de leur webcam, ensuite la photo est taggée avec la date et l’heure de la prise. Global Personals n’a cessé de croître : son effectif est passé de 10 à 80 personnes et elle s’est étendue à l’international, notamment aux Etats-Unis. Son créateur espère également conquérir le territoire indien et continuer son expansion au Royaume Uni. Par ailleurs, Williams a lui-même rencontré sa petite amie actuelle sur Singles365.com.

Expert de la rencontre en ligne, les sites de rencontre n'ont plus de secrets !

Commentaire(s)

Donner votre avis