Prostituée à Nice : lieux, tarifs et conseils

Vous désirez vous faire du plaisir avec une prostituée à Nice ! Nous vous donnons toutes les adresses pour trouver une prostituée à Nice ! Vous trouverez aussi une alternative pour baiser une pute gratuite !

pute gratuite

Ou trouver une prostituée à Nice ?

La prostitution dans les rues de Nice

Le long du boulevard Victor-Hugo à Nice, une petite dizaine de prostituées des pays de l’Est rodent à la recherche de nouveaux clients !

Dans le quartier du port, il suffit de faire un tour à la place Ile-de-Beauté en fin de soirée et la tombée de la nuit pour trouver des filles de l’Est qui se prostituent !

La promenade des Anglais est prisée par les filles de Bulgarie et de Hongrie ! Impossible de ne pas les voir, vous les trouverez surtout à côté aux feux rouges ou encore abritées sous les abribus !

Sur les parking des stations services à rue de France, vous aurez le choix entre françaises, filles de l’est et africaines (nigériennes principalement).

Le tarif d’une prostituée à Nice tourne autour d’une petite cinquantaine d’euro la passe et une petite trentaine d’euro la fellation ! Les prix des prostituées varient toutefois selon l’environnement (vous pouvez lire cette article pour plus d’information).

Les escorts girls de Nice

Le profil des escorts girls de Nice sont divers ! Elles sont escorts girls de profession ou bien étudiantes et cherchent à arrondir leurs fins de mois !

Vous trouverez de nombreuses escorts girls de Nice sur internet ! Pour cela, il suffit juste de consulter les annonces sur un des sites d’escorts girls comme SexeModel, LadyXena ou encore 6annonce !

De nombreuses étudiantes se prostituent à Nice ! Elles louent des hotels et des Airbnb pour de courtes durées pour recevoir leurs clients !

Le prix des escorts s’aligne sur celui des escorts girls de Nancy ou de Paris, c’est à dire 100 € à minima !

Pourquoi éviter de se payer les services d’une prostituée ?

Savez-vous qu’il est actuellement interdit d’acheter les services des prostitués, tous sexes confondus ? Cela est même qualifié de délit puni lourdement par la législation en vigueur. Découvrez ci-après les inconvénients et les risques encourus pour de tels actes.

Acheter les services d’une prostituée désormais interdit

Si concrètement, aucune loi n’interdit la pratique du plus vieux métier du monde, il est dorénavant défendu de se les payer, quels que soient les motifs. En effet, plus d’un se les achètent pour plusieurs raisons. On en cite la curiosité d’expérimenter l’amour physique dans tous ses états, la volonté d’y perdre sa virginité, l’envie de chercher ailleurs le plaisir charnel qu’on ne trouve pas avec son partenaire, etc.

Il y a aussi le besoin d’assouvir de vieux fantasmes, mais qu’on n’ose pas demander à sa compagne ou encore la lassitude de ne pas pouvoir faire l’amour au moment où on le veut… Aussi, la plupart des clients prostituées de Nice et d’ailleurs s’y tournent pour se faire facilement plaisir ou pour ne pas perdre du temps à draguer une autre personne avec qui le faire.

Les inconvénients

Ce qu’ils ne savent pas, c’est que la raison principale de cette interdiction est de stopper net certaines mauvaises pratiques. En effet, au fur et à mesure que la demande augmente, l’exploitation des femmes par des proxénètes et la traite internationale des enfants se développent. Les hommes sont également concernés, car il existe aussi des prostitués masculins, surtout à cette ère où le nombre d’homosexuels augmente.

La prolifération des MST est l’autre raison de cette interdiction de se payer les services des prostituées, bon nombre d’entre elles ne se protégeant pas suffisamment. D’ailleurs, la règlementation sur le fichage et le contrôle sanitaire obligatoire des prostitués ont été supprimés en 1960, ce qui augmente les risques sanitaires encourus aussi bien du côté des clients que de celui des péripatéticiennes. C’est sans compter sur le développement du trafic de drogues, ce milieu étant l’un des ceux qui le répand de plus en plus.

Les risques

C’était à partir de 13 avril 2016 qu’a donc été votée par l’Assemblée nationale la pénalisation des clients de prostituées. Celui qui va à son encontre est passible d’une amende de 1 500 euros, à laquelle s’ajoute une autre d’un montant de 3 750 euros en cas de récidive. Cela a été fait dans le souci d’enseigner et de dissuader graduellement et progressivement les adeptes de ces services de ne plus en être friands. Outre ces amendes, une sanction supplémentaire a aussi été prévue, le suivi d’un stage de sensibilisation à la lutte contre l’achat d’actes sexuels.

Du côté des prostituées, des mesures d’accompagnement social leur sont aussi dédiés, alimentés par un fonds de 20 millions d’euros/an, ce, afin de les aider à sortir de la prostitution. Aussi bien les Français natifs que les étrangers peuvent tous bénéficier de ce parcours de sortie, une association agréée les prenant en charge et leur offre un titre de séjour de 6 mois. Bref, le but est de les sortir de cette activité dévalorisante afin de mieux se prendre en main.

Miser sur les putes gratuites

Une pute gratuite ne se prostitue pas et ne demande rien en échange ! De plus, les risques cités pour une prostituée n’existe presque pas puisqu’une pute gratuite n’enchaine plusieurs relation par jour et reste une femme « lambda » !

Pour savoir comment trouver une pute gratuite de Nice, il vous suffit de lire CET ARTICLE !

Expert de la rencontre en ligne, les sites de rencontre n'ont plus de secrets !

Commentaire(s)

Donner votre avis